Rechercher
  • Barthélémy Philippe

Photovoltaïque: pas de «taxe» pour les installations existantes


Nouveau rebondissement dans l’éternel dossier photovoltaïque wallon. Selon L’Écho, Jean-Luc Crucke (MR), le ministre wallon de l’Énergie, s’oppose à l’introduction de la redevance photovoltaïque, prévue pour 2020.

Aujourd’hui, un ménage dont les besoins en électricité sont couverts par sa production photovoltaïque ne paie quasiment pas de frais de réseau. Or ces ménages utilisent aussi le réseau, soit pour prélever de l’électricité en soirée, soit pour en injecter en journée.

L’introduction de ce tarif prosumer était censée faire baisser les tarifs de distribution d’électricité en 2020, au bénéfice de l’ensemble des consommateurs wallons d’électricité. Au total, environ 50 millions d’euros devaient être prélevés annuellement via le tarif prosumer. Chez Resa, par exemple, les tarifs de distribution devaient baisser de 6,3 % en 2020. L’opposition de Jean-Luc Crucke au tarif prosumer pourrait donc remettre en question cette baisse de la facture.

Contacté, le cabinet Crucke répond qu’il ne serait pas normal de remettre en cause le principe du compteur qui tourne à l’envers de façon rétroactive. “On ne veut pas, de nouveau, revenir sur un acquis de personnes qui ont fait un investissement en faveur de la transition énergétique, explique Stéphanie Wyard, porte-parole. Nous voulons donc modifier le décret tarifaire pour interdire cette rétroactivité.”

Selon l’avant-projet de décret qui devrait être approuvé, ce jeudi 24/01/2019, par la coalition MR-CDH, les personnes ayant placé leurs panneaux avant le 1er juillet 2019 échapperont au tarif prosumer.

56 vues

065/74.23.74 - 0489/012.438

Chaussée de Maubeuge 536, 7024 Mons, Belgium

  • Ets Silicium Solar Energie S.p.r.l.
  • Facebook Social Icône

©2018 by Silicium Solar Energie S.p.r.l.